05 août 2016

sorties botaniques

L'ASSOCIATION  LES BOUTUREURS DU DONZIAIS

vous propose de découvrir les plantes et fruits sauvages

dans des milieux variés,

avec le botaniste Alain GUICHARD

Professeur à l'école des plantes de Paris

 

Vendredi 16 et Samedi 17 septembre2016

de 9 h à 18 h

 

Départ place de la Mairie à Donzy (58) :

8 h 45

Repas tiré du sac

Prix de la journée : 20 €

 

Renseignements et inscriptions

au ou 07 60 62 29 04

 

e-mail : boutureurs@hotmail.fr

site : www.lesboutureurs.skyrock.com

venez nombreux des journées enrichissantes

à ne pas manquer!!!!!!!

Sortie Baies 035a Veronique Becabunga[1]

Posté par majo58 à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


12 janvier 2016

ispaghul ou plantain

 

tegument-psyllium-blond6

290px-Plantago_ovata_form

 

ispaghula

Le psyllium blond est aussi connu sous le nom d’ispaghul ou plantain des Indes. Il a un cousin occidentale, le psyllium noir, qui pousse en Provence mais qui n’offre pas les mêmes propriétés.  La partie active du psyllium blond ou ispaghul est le tégument qui entoure la graine. Ce tégument est riche en mucilages. Les mucilages sont des polysaccharides végétaux qui ont des propriétés adoucissantes et prébiotiques. Les substances fibreuses prébiotiques servent de support et de nourriture à la flore bactérienne bénéfique à l'organisme. Une flore intestinale saine est indispensable pour l'équilibre général et le bien-être digestif. 

On récolte la graine de psyllium puis on la sépare du tégument qui est trié, lavé séché. La graine n’est pas consommée, elle ne présente pas d’intérêt nutritionnel. Les propriétés des téguments de psyllium blond sont donc essentiellement dues aux mucilages.

Propriétés :

Les mucilages de téguments de psyllium blond  ne sont pas absorbés par l’organisme. Ils ne font que transiter dans les intestins, se gonflant au contact de l’eau. C’est pourquoi il faut boire beaucoup en prenant du psyllium blond. Ces mucilages forment un gel épais qui va tapisser les muqueuses  Les mucilages forment un gel au contact de l’eau, un gel visqueux qui peut protéger les muqueuses des intestins, activer en douceur le transit ou le régulariser, nourrir la flore bactérienne, Le psyllium blond est utilisé depuis toujours dans la tradition Indienne.

Régulation et équilibre, digestion facilitée. Le psyllium blond se prend dans de l'eau, de 1 à 3 fois par jour pour plus de bien-être. Il enrichit l'alimentation en fibres, protège et régule. Boire suffisamment entre les repas.

on se sert aussi de ce gel en cosmétique

23 décembre 2014

le houblon

0kto0syS-houblon-coprid-fotolia-com-s-

le houblon

Le houblon est une plante vivace rampante des haies et des forêts (Humulus lupulus de la famille des Cannabacées). Les parties utilisées sont les inflorescences femelles également appelées cônes. De couleur jaune, ces cônes offrent une saveur aromatique et amère.

Les propriétés du houblon

Le houblon est une plante qui possède une activité sédative et hypnotique. Son efficacité contre les troubles nerveux chez l'adulte et l'enfant est reconnue. De telles propriétés sédatives ont par ailleurs été observées sur le comportement nerveux des ouvriers travaillant dans les brasseries. On utilise le houblon contre l'insomnie, souvent en association avec d'autres plantes comme la valériane. On lui attribue également des propriétés bactéricides et bactériostatiques qui sont dues à ses principes amers. Les composés responsables du goût amer du houblon sont principalement la lupulone et l'humulone. Attention aux excès, car ces deux composés pourraient se révéler toxiques. Mais il n'y a aucun risque avec les préparations disponibles sur le marché.Et enfin, le houblon possède une activité oestrogénique, lui conférant un intérêt contre les douleurs des règles et les troubles de la ménopause. On constate que les hommes buvant régulièrement  de la bierre ont un développement de la poitrine dû à l'oestrogène ,ils développent  souvent une obésité et se plaignent parfois de la baisse du désir sexuel ,allant jusqu'à l'impuissance

en cosmétiques on l'utilise dans les préparations pour tonifier et réparer les peaux fragiles

Posté par majo58 à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 décembre 2014

hypericum perforatum

comice 2011 138hypericum perforatum ou millepertuis

nom vulgaire herbe de la ST JEAN  ,herbe aux fées;famille des hypéracées

plante commune de pâturages maigres ,landes,jachères pousse en Europe ,Asie,ses fleurs sont jaunes  et il renferme  du tanin deux matières colorantes et une essence à odeur d'encens

Utilisations médicinales

Le millepertuis est réputé pour être un antidépresseur. Il est aussi utilisé pour soulager les bronchites et dégager la respiration des asthmatiques. Le millepertuis a également des propriétés digestives. Son huile de macération, fait merveille pour calmer les coups de soleil, guérir les brûlures, cicatriser les plaies, soulager les douleurs et autres inflammations. Il entre aussi dans la réalisation du «baume tranquille» pour les rhumatismes.

Utilisations cosmétiques

Le millepertuis a des facultés anti-couperose, ses extraits et son huile ont des vertus adoucissantes, anti-âge, antiseptiques, qui régénèrent et restructurent. Très efficaces pour leurs propriétés stimulantes dans les produits capillaires.

Recette

Huile rouge de millepertuis

  • Immédiatement après la récolte (Saint Jean), prélevez les fleurs.
  • Mettez les fleurs fraîches de millepertuis dans un bocal,
  • recouvrez tout de suite d’huile car les fleurs s’abîment vite.
  • Pour un litre d’huile d’olive il faut compter 500 grammes de fleurs fraîches sans feuilles.
  • Exposez le pot en plein soleil pendant 3 à 8 semaines.
  • Remuez le bocal de temps en temps.
  • La macération terminée filtrez l’huile d’olive devenue rouge. Cette coloration est due à l’hypericine, pigment rouge aux propriétés anti-inflammatoires, cicatrisantes et antalgiques.
  • répartissez ce liquide rouge dans de petites bouteilles.
  • Les herboristes utilisent cette huile de millepertuis pour une foule de maux cutanés. Blessures, plaies, ecchymoses, gerçures, érythème, brûlures, etc.

Infusion:

  • 1 cuillère à café de plante séchée pour
  • 1 tasse d’eau bouillante.
  • Laissez infuser 5 minutes,
  • filtrez.
  • Buvez 2 tasses par jour au moment des repas.

Remède pour la fatigue nerveuse et les troubles du sommeil.


Posté par majo58 à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 décembre 2014

hysope

Superbe vivace aux allures de lavandes - elles sont d’ailleurs toutes les deux de la famille des lamiacées

l'hysope

- l’hysope possède un amalgame de propriétés bien particulier qui fera d’elle une alliée idéale pour traiter les problèmes de congestion, ainsi que toutes les infections du système respiratoire. De ce fait, elle devient une plante indispensable aux nombreux parents qui doivent composer avec les rivières de mucus produites par leurs enfants.

Culture et récolte

Facile à cultiver, on récoltera les sommités fleuries, séchées en tisanes ou fraiches en extraction dans l’alcool, le vinaigre ou le miel.Facile à cultiver, on récoltera les sommités fleuries, séchées en tisanes ou fraiches en extraction dans l’alcool, le vinaigre ou le miel. Les vertus de l’hysope sont innombrables, et vastes sont ses actions sur le corps. Nous allons donc en explorer les principales qualités, quelques pages ne suffisant pas à rendre hommage à cette plante ô combien talentueuse. Mais en premier lieu, intéressons-nous à sa culture. De l’hysope dans vos jardins

 

images

 

 

 

 

Posté par majo58 à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


17 décembre 2014

le hêtre

Fagus sylvatica  : hêtre

Appelé communément "l'arbre de l'éternelle jeunesse", le hêtre est un arbre incarnant un certain équilibre entre puissance et élégance de par sa grande taille (Il peut aller jusqu'à 40 mètres de hauteur.)

En cosmétique, le bourgeon de hêtre ,  fait appel à la gemmothérapie. Il s'agit de tirer le meilleur des bourgeons. Les bourgeons sont de véritables embryons de la vie végétale. Ils renferment une réserve érnergétique extrémement riche et variée  : de nombreuses hormones douées de propriétés stimulantes du métabolismes cellulaires.D'une composition en acides aminés voisin de celle de la peau ;le bourgeon offre des bienfaits anti-âge ,régénérant et restructurant il renforce l'élasticité des tissus

 L'extrait de bourgeon de hêtre dynamise le métabolisme cutané, lisse le micro-relief de l'épiderme pour un lissage des rides . De plus, il augmente la réserve en eau de la peau et renforce donc son hydratation cutanée ,

  On extrait les substances actives et toutes le enzymes contenues dans la plante fraiche sans apports extérieurs de produits chimiques ou de solvants. Et seuls sont prélevés les bourgeons sur les branches basses de l’arbre afin de ne pas nuire à son développement.

images

 

Posté par majo58 à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

harpagophytum

L'Harpagophytum :

Antiseptique, anti-inflammatoire, analgésique, diurétique ...

Harpagophytum est une plante médicinale de la famille des Pédaliacées, originaire des régions arides sud-africaines. Connue sous le nom scientifique de Harpagophytum procumbens, elle est également appelée plante-grappin ou bois-araignée. Son nom commun la désigne comme « griffe du diable » à cause de la présence de crochets acérés que portent ses fruits dont la dissémination se fait par zoochorie qui suppose une multiplication qui fasse intervenir les animaux.

Les aires de répartition naturelle de cette plante se trouvent en Namibie, au Botswana, dans la région sud du Kalahari et au nord de l'Afrique du sud. C'est une plante herbacée vivace avec de longues tiges de 1 mètre à 1,50 mètre en position aplatie sur le sol, des feuilles charnues vert clair, des fleurs solitaires en forme de trompette de couleur rouge violet à maturité. Le composant actif majeur est le béta-sistostérol lequel a une structure chimique proche du cholestérol, qui fait de cette plante une cortisone naturelle. L'harpagoside est également présent avec un taux variant de 1% à 3,3%. L'Harpagophytum est utilisé pour ses racines. Sa racine principale se développe verticalement en profondeur en donnant naissance à des racines secondaires qui sont des tubercules sous forme de bulbes énormes de 1,5 kg.

Les vertus thérapeutiques de l'Harpagophytum

Dans la pharmacopée européenne, cette plante est prescrite comme anti-inflammatoire pour le traitement symptomatique des manifestations articulaires douloureuses mineures. C'est ainsi que British Herbal Pharmacopoeia la reconnaît comme ayant des propriétés sédative, analgésique et diurétique. Elle est également recommandée pour le traitement de certaines maladies des reins, du foie, de la vessie et de la vésicule biliaire. En cas de problème digestif, elle stimule la digestion en limitant certains troubles gastro-intestinaux, les brûlures d'estomac et augmente le bon cholestérol et les acides gras dans le sang. Les autres indications sont le traitement du diabète, le durcissement des artères, les problèmes menstruels et les maux de tête. En usage externe, elle sert à soigner les plaies, les furoncles et les ulcères. L'Harpagophytum prouve son efficacité pour une utilisation à moyen ou long terme, malgré la teneur des principes actifs qui serait variable en fonction de l'origine de la plante. Dans le cas des traitement des muscles et du squelette, l'Harpagophytum soulage la douleur des maux de dos, de la hanche, de l'arthrose et du genou en offrant une plus grande mobilité et la détente musculaire. Elle permet également de lutter contre la dégénérescence du système locomoteur en agissant sur les articulations, les muscles et les os. Pour les troubles rénaux et hépatiques, elle contribue à l'élimination de l'acide urique responsable de la crise de goutte.

images

 

22 octobre 2014

hamamelis

340_1

 

Hamamélis

L'hamamélis est un arbuste courant en Europe et en Amérique du Nord. Il est utilisé pour traiter les problèmes de circulation sanguine, comme les jambes lourdes, les varices ou les hémorroïdes. Il possède aussi d'intéressantes propriétés vasoconstrictrices et hémostatiques. L’hamamélis est aussi utile pour des troubles cutanés.

Nom scientifique : Hamamelis virginiana

Noms communs : hamamélis, hamamélis de Virginie, noisetier des sorcières (ou des sorciers), café du diable

Noms anglais : hamamelis , witch hazel

Classification botanique : famille des hamamélidacées ( Hamamelidaceae )

Formes et préparations : : feuilles séchées, tisanes, gélules, essences, infusions, décoctions, teintures mères, lotions, granulés homéopathiques, eau d'hamamélis, onguents, crèmes, suppositoires, compresses

Propriétés médicinales de l'hamamélis

Utilisation interne

Traitement de divers problèmes circulatoires. Propriétés vasoconstrictrices, hémostatiques et astringentes.

Utilisation externe

Traite les peaux crevassées ou abîmées par le soleil, le froid ou le vent ; réduit et apaise les contusions.  traite l'eczéma. il est  désinfectant, décongestionnant et cicatrisant.Il agit également efficacement pour traiter la couperose.

Indications thérapeutiques usuelles

On conseille en général l'hamamélis pour traiter lesjambes lourdes et les hémorroïdes. Son action sur les varices et les phlébites est elle aussi reconnue.

Autres indications thérapeutiques démontrées

L'utilisation de l'hamamélis permet aussi de traiter les hémorragies internes légères. L'hamamélis possède des vertus désinfectantes et soigne efficacement les petites blessures et les escarres.

Histoire de l'utilisation de l'hamamélis en phytothérapie

L'hamamélis était utilisé depuis la nuit des temps par les médecins - chamanes des peuples indiens d'Amérique du Nord. Ils s'en servaient pour traiter de nombreux problèmes inflammatoires, pour ses capacités à arrêter les hémorragies et pour remédier aux règles trop abondantes. Les Européens découvrirent l'hamamélis durant la colonisation et l'importèrent sur leur continent dans le courant du XVIIIe siècle. Ils l'utilisèrent essentiellement pour ses vertus astringentes, et on trouve aujourd'hui cet arbuste un peu partout sur le Vieux Continent. On utilise aussi l'hamamélis en homéopathie. Les propriétés de l'hamamélis sont semblables à celles de la vigne rouge , c'est pourquoi ces deux plantes sont souvent associées dans les préparations.

Description botanique de l'hamamélis

L'hamamélis est un arbuste de la famille des hamamélidacées pouvant atteindre 10 m de haut, sa taille moyenne étant cependant généralement comprise entre 3,5 et 6 m. Ses feuilles légèrement duveteuses sont ovales et d'une couleur vert sombre. En automne, ses feuilles deviennent d'un jaune assez lumineux. Ses fleurs, de petite taille, se forment en général en automne, juste avant que ses feuilles tombent. Elles sont d'une couleur jaune et émettent un parfum assez agréable. Ses pétales sont plutôt ondulés. Les graines de l'hamamélis sont comestibles.

Composition de l'hamamélis

Parties utilisées

Les parties de l'hamamélis utilisées en phytothérapie sont les feuilles, les graines, ainsi que les toutes jeunes brindilles et l'écorce. Les feuilles sont séchées avant d'être réduites en poudre pour fabriquer les gélules ou pour être tout simplement utilisées en tisanes.

Principes actifs

L'hamamélis contient des tanins astringents (catéchiques et galliques) en grandes quantités, ainsi que des flavonoïdes. Les propriétés de régulation de la circulation veineuse de l'hamamélis sont dues à la rutine, qui a une action veinotonique, et aux vitamines P, qui ont la capacité de protéger les parois des veines. L'hamamélis renferme également des mucilages et de la saponine.

Utilisation et posologie de l'hamamélis

Dosage

- En infusion, boire 3 tasses au maximum par jour (une cuillère à café de feuilles d'hamamélis par tasse, infusée pendant une petite quinzaine de minutes).

- Pour la teinture mère d'hamamélis, la dose conseillée est de 3 ou 4 ml 3 fois par jour. Le dosage est le même pour l'essence d'hamamélis.

- En gélules, en prendre de 1 à 3 fois par jour au moment des repas. Ne pas dépasser la dose de 6 gélules par jour.

- Pour préparer une décoction d'hamamélis, plongez les feuilles (30 g par tasse) dans de l'eau froide, puis portez à ébullition pendant quinze à trente minutes. Faites ensuite reposer votre préparation pendant une nuit et buvez-la durant le jour suivant. Pour un usage externe, utilisez également les jeunes rameaux et des morceaux d'écorce dans votre décoction à un dosage d'une dizaine de grammes pour un quart de litre d'eau et appliquez la préparation froide à même la peau ou avec une compresse.

Précautions d'emploi de l'hamamélis

L'essence d'hamamélis peut attaquer la peau. Il est donc préférable de ne pas l'appliquer directement sur cette dernière. L'eau d'hamamélis est à employer en usage externe uniquement. Il ne faut pas confondre celle-ci avec l'essence d'hamamélis ou la teinture mère d'hamamélis.

Contre-indications

Il est déconseillé aux personnes ayant une peau sensible d'appliquer l'essence d'hamamélis directement sur celle-ci.

Effets indésirables

Des irritations cutanées localisées peuvent se former si l'on applique l'essence d'hamamélis à même la peau. Quelques cas très rares d'irritation de l'estomac et des intestins ont été recensés après ingestion d'hamamélis.

 

Posté par majo58 à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

la guimauve

guimauve-officinale

Nom botanique :Althaea officinalis

Famille : Malvaceae, Malvacées

Noms communs : Guimauve, guimauve officinale, mauve blanche, guimauve sauvage.

Parties utilisées : Les feuilles et la racine de la guimauve sont connues pour leurs propriétés médicinales.

Historique : La plante est utilisée depuis longtemps pour de différents buts, cosmétiques, médicales et ornementales.

Usage : La plante est largement utilisée en raison de sa capacité de soulager les douleurs, réduire les inflammations. Elle produit un effet expectorant, agit en tant que diurétique et calme le système nerveux.

Le mucilage est un élément qui rend la plante efficace pour le traitement des maladies du système nerveux, surtout l’anxiété de différents types. Les parties différentes de la guimauve sont utilisées pour de différents buts. En ce qui concerne la racine, on s’en sert pour traiter les troubles digestifs et les inflammations du système gastro-intestinal, y compris la gastrite, l’ulcère, la colite, etc.  Les feuilles de la plante sont responsables du traitement des maladies des organes urinaires, tels que l’urétrite et la cystite, elles font un effet expectorant en cas de différents types de toux et de la bronchite.

En usage externe, la plante est utilisée localement pour le traitement des plaies cutanées, des veines, de l’abcès, etc.

D’habitude mélangée avec : En tant que remède efficace pour le traitement des maladies nerveuses, la guimauve sert à soigner de différents types de l’anxiété.

Information supplémentaire : Commune en Europe, on la rencontre en état sauvage. Elle est surtout répandue aux États-Unies. Elle a une racine dure et une tige haute de 1-1,5 mètres. Ses feuilles et sa tige sont couvertes de duvet. La floraison s’étale à la fin de l’été et les fleurs sont de couleur rose ou blanche. La plante pousse en milieu humide.

Préparation et posologie : Sous forme de teinture la plante se prend à raison de 4 ml plusieurs fois par jour. Pour faire une infusion, on dilue 3 grammes de remède dans une tasse d’eau. On la laisse infuser pour une nuit.

 

21 octobre 2014

le grenadier

grenade21

comice 2011 041grenadier en fleurs

Grenade : elle mérite d'être consommée au naturel plutôt qu'en sirop


`Un peu d'histoire

Le grenadier pousse depuis longtemps en Asie occidentale et centrale et il est cultivé depuis des siècles notamment dans le bassin méditerranéen, en Extrême-Orient et en Inde où la grenade est considérée comme un condiment.

 

Le nom de grenade renvoie au mot latin utilisé pour pépins, graines ou pour leur grande quantité (il y en a environ 500 dans chaque fruit, séparés par une paroi amère). Sa peau et son jus servent à teindre des tapis d'Orient depuis des siècles. Sa cuisson donne une encre très noire.

Valeur nutritionnelle

Pour 100 g : 63 cal, 80 g d'eau, 15 g de glucides, 3 à 3,5 g de fibres, 260 mg de potassium, 22 mg de phosphore et 20 mg de vitamine C

Bienfaits pour la santé

La grenade est l'un des fruits ayant le plus de propriétés antioxydantes (ses effets seraient supérieurs à ceux du thé vert). C'est pourquoi sa consommation permet de diminuer le taux de cholestérol dans le sang, l'athérosclérose, la pression artérielle et ainsi de prévenir les maladies cardiovasculaires. Elle réduirait également l'apparition et la vitesse d'évolution des cancers de la prostate et du sein, voire du côlon. Cet effet s'expliquerait aussi par ses propriétés anti-inflammatoires et anti-prolifération.

Toujours en raison de la présence des antioxydants, le fait de consommer régulièrement de la grenade pourrait protéger contre les troubles neurologiques liés au vieillissement, dont la maladie d'Alzheimer. Mais cela reste à prouver.

La grenade serait aussi utile pour prévenir la grippe et combattre la toux en raison de la présence de vitamine B6 en grande quantité - qui renforce le système immunitaire -, des effets anti-inflammatoires des antioxydants, ainsi que des actions antibactériennes et antivirales des tanins dont elle regorge.

D'autre part, de nombreuses études prouvent son intérêt contre l'apparition et la récidive des infections urinaires. Et, chez les patients dialysés, la consommation de jus de grenade entraînerait un moindre risque infectieux et une baisse de l'inflammation.

Enfin, en médecine traditionnelle tibétaine comme en Europe, ses vertus sur la digestion sont largement reconnues.

Quelques conseils

Il est donc recommandé d'en manger régulièrement pendant sa saison (de septembre à février dans l'hémisphère Nord) et de boire quotidiennement un verre du jus de ce fruit (sans sucre ajouté) le reste de l'année.

La grenade existe aussi sous forme d'extrait, sec ou non, vendu en parapharmacie. On trouve également du jus fermenté, sorte de vin de grenade, dans certains magasins spécialisés et sur Internet.

Attention, la grenade ne fait pas bon ménage avec les statines (médicaments contre le cholestérol) ; le mieux est d'en parler à son médecin.