L'Harpagophytum :

Antiseptique, anti-inflammatoire, analgésique, diurétique ...

Harpagophytum est une plante médicinale de la famille des Pédaliacées, originaire des régions arides sud-africaines. Connue sous le nom scientifique de Harpagophytum procumbens, elle est également appelée plante-grappin ou bois-araignée. Son nom commun la désigne comme « griffe du diable » à cause de la présence de crochets acérés que portent ses fruits dont la dissémination se fait par zoochorie qui suppose une multiplication qui fasse intervenir les animaux.

Les aires de répartition naturelle de cette plante se trouvent en Namibie, au Botswana, dans la région sud du Kalahari et au nord de l'Afrique du sud. C'est une plante herbacée vivace avec de longues tiges de 1 mètre à 1,50 mètre en position aplatie sur le sol, des feuilles charnues vert clair, des fleurs solitaires en forme de trompette de couleur rouge violet à maturité. Le composant actif majeur est le béta-sistostérol lequel a une structure chimique proche du cholestérol, qui fait de cette plante une cortisone naturelle. L'harpagoside est également présent avec un taux variant de 1% à 3,3%. L'Harpagophytum est utilisé pour ses racines. Sa racine principale se développe verticalement en profondeur en donnant naissance à des racines secondaires qui sont des tubercules sous forme de bulbes énormes de 1,5 kg.

Les vertus thérapeutiques de l'Harpagophytum

Dans la pharmacopée européenne, cette plante est prescrite comme anti-inflammatoire pour le traitement symptomatique des manifestations articulaires douloureuses mineures. C'est ainsi que British Herbal Pharmacopoeia la reconnaît comme ayant des propriétés sédative, analgésique et diurétique. Elle est également recommandée pour le traitement de certaines maladies des reins, du foie, de la vessie et de la vésicule biliaire. En cas de problème digestif, elle stimule la digestion en limitant certains troubles gastro-intestinaux, les brûlures d'estomac et augmente le bon cholestérol et les acides gras dans le sang. Les autres indications sont le traitement du diabète, le durcissement des artères, les problèmes menstruels et les maux de tête. En usage externe, elle sert à soigner les plaies, les furoncles et les ulcères. L'Harpagophytum prouve son efficacité pour une utilisation à moyen ou long terme, malgré la teneur des principes actifs qui serait variable en fonction de l'origine de la plante. Dans le cas des traitement des muscles et du squelette, l'Harpagophytum soulage la douleur des maux de dos, de la hanche, de l'arthrose et du genou en offrant une plus grande mobilité et la détente musculaire. Elle permet également de lutter contre la dégénérescence du système locomoteur en agissant sur les articulations, les muscles et les os. Pour les troubles rénaux et hépatiques, elle contribue à l'élimination de l'acide urique responsable de la crise de goutte.

images